Les Yeux Couleur de Pluie (1)

Publié le par Josefa & Anaïg

Titre: Les Yeux Couleur de Pluie 1

Auteur: Sophie Tal Men

Éditeur: Albin Michel

Genre: histoire d'amour, médecine

 

Résumé de l'éditeur:

 

        "Étudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain, affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n'a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors, loin des siens, de ses montagnes: il va falloir s'habituer au climat, à la région, à la colocation, aux collègues...

       Surtout, c'est l'insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie?

        Rencontres, passions, non-dits, péripéties drôles ou dramatiques... un plaisir de lecture, un roman sensible et plein de fraîcheur qu'on ne lâche pas."

 

Mon avis:

 

       Ce fut une lecture plaisante, mais je ne reléguerai pas ce roman parmi mes livres préférés.

       L'écriture de l'auteure est fluide, les ellipses nous permettent de ne pas nous ennuyer, on va directement à l'essentiel, aux scènes qui intéressent, ce qui fait qu'on dévore le livre. Mais, justement, je trouve que c'est aussi un gros défaut. On se pose très peu, on est trop ballotté d'une ville à l'autre, en les survolant, ce qui freine l'auteur dans le développement des personnages.

       Et oui, ils semblent du coup bien lisses, Anna, Farah et les autres.

        Il manque également de descriptions; en tant que brestoise, les noms m'évoquent aussitôt des bâtiments et des paysages, mais tous les lecteurs ne connaissent pas spécialement la ville. Où est le dépaysement? Pour ce qui est de l'univers de la médecine, c'est plus facile.

       L'histoire d'amour était mignonne, mais le mystère autour de Matthieu était assez prévisible. Sans doute ai-je trop lu, mais le dénouement qui aurait dû surprendre ne m'a pas étonnée du tout.

       En outre, j'ai adoré découvrir le milieu hospitalier à Brest; je connais tellement de personnes, étudiants en médecine dans tous les niveaux, qui y sont sans n'y avoir pénétré, que la lecture de ce roman m'a donné l'impression de pousser enfin la porte de ce monde à part. Je n'avais plus vraiment ce vague regard extérieur.

     Une lecture facile, sans prise de tête!

 

Note: 6.7/10

Publié dans médecine, romance, Brest

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article